top of page
  • ffcmi78

Politique du mal logement ou politique du mépris ?


maison individuelle


Pourquoi tant de mépris ?

Pourquoi tant de mépris envers le rêve des Français ?

On peut se poser la question au regard de la politique menée contre la maison individuelle neuve alors que le rêve des Français reste, pour 84 % d’entre eux, d’accéder à la propriété en achetant une maison avec un petit jardin ! Il est réellement temps de mettre fin à l’hypocrisie ambiante dans laquelle la maison individuelle est le réceptacle de tous les maux de notre société alors qu'en même temps, elle fait le bonheur de l’immense majorité de nos décideurs publics, ministres et parlementaires.


Jusqu'ici, la maison individuelle n’a jamais été et ne doit pas être un produit de luxe réservé à une élite. La maison individuelle doit rester un produit d’accession pour l’ensemble de la population, quel que soit son revenu ou son lieu de vie.


On reproche à la maison individuelle de ne pas être écologique ni durable ? Pourtant, la réglementation lui impose depuis 10 ans la sobriété énergétique et le recours aux énergies renouvelables. L’image d’une maison individuelle dévoreuse d'espaces naturels est largement dépassée puisque, contrairement aux idées reçues, l’immense majorité des constructions neuves sont réalisées sur de petits terrains. Cette forme urbaine est enfin durable puisqu'elle s’est toujours bien intégrée dans les milieux tant urbain périurbains ou ruraux.


Les Français ne s'y trompent pas : la maison individuelle constitue le seul moyen d’accéder à la propriété, et donc d'épargner pour s’assurer une retraite plus confortable. Les collectivités non plus : la maison individuelle permet souvent de sauvegarder une école, des petits commerces, un minimum de services publics sur leur commune.


Nos gouvernants espèrent réindustrialiser la France. Ce projet ne se fera pas sans la maison individuelle, à moins d'installer désormais les nouvelles usines en métropole !

La France est belle par sa diversité de territoires et ne peut pas être une France uniquement de métropoles ! La France est belle par sa diversité de forme d’habitat, qu’elle soit faite d’immeubles, de maisons individuelles ou de maisons individuelles groupées.


Bien sûr, la rénovation est une solution. Elle ne peut être la seule. En effet, sauf à méconnaître la réalité du terrain, la rénovation d’une maison individuelle coûte plus cher que la construction d’une maison individuelle neuve et atteint des performances énergétiques beaucoup moins importantes.


Quelle plus grande injustice peut-il y avoir que de ne pas laisser les Français choisir dans quel lieu ils souhaitent vivre, ainsi que la forme d’habitat qu’ils souhaitent ? Laissons les maires décider de ce qui est le mieux sur leur commune. Au lieu de chercher à tout casser, cherchons plutôt à redonner un peu de liberté : liberté de construire, liberté d’innover, liberté de se développer, tout en respectant bien sûr l’écologie et la biodiversité. Tout cela n’est pas contradictoire au contraire.


Je forme le vœu que nos gouvernants puissent retrouver une vision qui correspondra aux attentes et aux besoins des Français !

Je forme le vœu que nos gouvernants puissent comprendre qu’il ne faut pas opposer en permanence les métropoles au reste du territoire !

Je forme le vœu de plus d’équilibre dans une politique du logement ambitieuse pour le bien commun !


Damien Hereng

Président de la FFC


À propos de la FFC :


La Fédération Française des Constructeurs de maisons individuelles est la seule fédération indépendante et 100 % CMI, c’est-à-dire regroupant uniquement des constructeurs respectueux de la loi du 19 décembre 1990. Fondée en 1993, elle a pour vocation de promouvoir la maison individuelle en secteur diffus, de représenter et défendre la profession, tout en ayant à l’esprit la protection du consommateur essentielle au regard de près de 80 % des Français plébiscitant ce type d’habitat.



Contact Presse : Julie Rambaud – 06 26 36 90 46 – julie@myprettyagency.com

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Komentáře


federation-francaise-des-constructeurs-d
bottom of page